Créer un site internet

Charles Aznavour

Dècès de Charles Aznavour

 

Dans mon article « Que disent les astres de la mort ? » je traitais de 4 types de mort : la maladie (JL Delarue), l'accident (Florence Arthaud), le suicide (Dalida) et l’assassinat (JFK). J’ajoutais que la mort « naturelle » ou "de vieillesse" n’étant pas si fréquente je l’analyserais quand l'occasion se présenterait.

Voilà donc le moment venu de regarder de plus près le thème natal de Charles Aznavour ainsi que son thème de décès à l’âge de 94 ans, de cause « naturelle » comme cela nous a été annoncé.

 

Shahnourh Varinag Aznavourian est né le 22 mai 1924 à Paris et dès sa naissance se voit attribuer le prénom francisé de Charles par la sage-femme de la clinique Tarnier tenue par une congrégation religieuse.
Son père, Mamigon Aznavourian, est
Arménien né en Géorgie et sa mère, Knar Baghdassarian, est issue d’une famille de commerçants arméniens de Turquie.

Fuyant le génocide arménien, les parents de Charles ont débarqué en France en 1923 et séjournent à Paris dans l’attente d’un visa pour les États-Unis. Charles aurait donc pu naitre aux USA, ce n’est peut-être pas si étonnant qu’il soit l’un des rares chanteurs français reconnu, écouté et aimé là-bas.

 

La maison IV, symbolisant les racines familiales est en Taureau (le thème natal est le thème intérieur de la figure) et habitée par le Soleil Gémeaux entouré des Lunes noires : le sentiment d’un manque, d’un déracinement se font sentir ici, celui d’un ego apatride en recherche d’un paradis perdu et habité par le mythe d’une nation idéale (de famille arménienne il est devenu plus français qu’un français pourrait-on dire). Son Soleil Gémeaux, curieux de tout et tous, traduit son besoin vital de communiquer, de bouger, de connaitre et en bon signe double il s’est vu attribuer un 2ème prénom, comme une 2ème chance (le Soleil est à 0°35’ des Gémeaux, semblant ouvrir la porte à un nouveau départ).

Le maitre de sa maison IV, Vénus, conjointe à Pluton en Cancer, dit là encore d’une autre façon l’héritage familial tragique : sa famille maternelle (Vénus Cancer) a été totalement massacrée (Vénus-Pluton), seules sa mère et son arrière-grand mère ont survécu.

 

Aznavour

 

Face à cette tragédie originelle, qui même s’il ne l’a pas vécue est inscrite dans sa mémoire inconsciente (ce que montrent bien la Lune noire en IV et la conjonction Vénus-Pluton opposée à la Lune en XII) il va très tôt commencer à utiliser ses dons : dès l’âge de 9 ans il prend pour nom de scène Aznavour et s’initie à la comédie et à la chanson (talents purement Gémeaux qui plus est doté d’un Mercure Taureau en maison III (communiquer par la voix) maitre de la maison V (la scène, le jeu, l’expression personnelle) au théâtre du Petit-Monde puis, dans les années qui suivent au Casino de Paris et l'Alcazar de Paris où il est engagé.

 

Avec son Mercure, gouverneur du Soleil Gémeaux, en Taureau en maison III au sextile de Vénus-Pluton (Pluton est maitre de la maison X), Charles pouvait-il échapper à sa vocation de chanteur ?

Malgré toutes les critiques blessantes sur son physique et sa voix essuyées à ses débuts, envers et contre tous, il va persévérer dans cette voie (un AS Capricorne avec un Scorpion au MC ne lâche pas !). Ecoutons-le : « Les professeurs que j'ai consultés sont catégoriques : ils m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte. D'une petite dixième, je peux obtenir une étendue de près de trois octaves. Je peux avoir les possibilités d'un chanteur classique, malgré le brouillard qui voile mon timbre ». Ne peut-on voir à l’œuvre dans « ce brouillard qui voile son timbre » Neptune au carré de Mercure Taureau et toujours cette conjonction Vénus-Pluton opposée à la Lune ?

Quant aux critiques dévalorisantes, souvent violentes qu’il eut à subir elles se lisent dans le carré en T Mars-Mercure-Neptune respectivement en maisons I-III-VII. Ce T-carré reflète d’ailleurs également la plume acerbe et directe de certaines de ses chansons (Tu t’laisses aller, Mes amis, mes amours, mes emmerdes) tandis que le Scorpion au MC et la conjonction Vénus-Pluton y ajoutent la touche de transgression (pour l’époque) (Comme ils disent, Après l'amour (pendant un temps interdite aux moins de 16 ans)) ou encore la dénonciation du génocide arménien et l’évocation de traumatismes (Ils sont tombés, Les enfants de la guerre, Camarade). Le carré Mercure-Neptune illustre également, dans plusieurs de ses chansons, des histoires de grands rêves, d'inclinaison à l'illusion (j'me voyais déjà) ou de désir d'évasion vers des mondes enchanteurs (Emmenez moi au pays des merveilles, Viens voir les magiciens...).

 

Images 1

Sa très longue (70 ans) et exceptionnelle carrière tant en France qu’à l’international  (il était encore en tournée au Japon en septembre dernier) peut se lire à travers l’encadrement du MC par Saturne et Jupiter, Saturne, maitre de l’AS, étant sur la cuspide de la maison IX (se réaliser et être reconnu à l’étranger) et Jupiter puissant puisque dans son domicile en Sagittaire est en sextile à Mars maitre traditionnel du MC (le succès voire le triomphe est au rendez-vous, de plus Charles bénéficie de l’appui d’ami(es) et d’admirateurs éminents (Jupiter en XI)).

La Lune, en outre, en Capricorne au mi-point du sextile Mars-Jupiter marque sa détermination par delà les épreuves à incarner grâce à un travail acharné ce rêve artistique (Lune en XII opposée à Vénus-Pluton en VI).

Le trigone de Saturne au Nœud Sud Verseau et son sextile au Nœud Nord Lion nous parle de son obstination à suivre son propre chemin et à s’affirmer, tenaillé qu'il est par un certain complexe d'infériorité et une tenace timidité (Saturne, maitre de l'AS, au carré de l'axe AS-DS).

 

Lundi 1er octobre 2018 les médias nous annoncent le décès de Charles Aznavour, dans la nuit, de façon naturelle dans la chambre de sa résidence secondaire de Mouriès. Il avait 94 ans. Plus tard l’autopsie révèle que bien qu’il soit mort dans sa baignoire son décès n’est pas du à la noyade mais aux suites d’un « œdème aigu pulmonaire responsable d'une défaillance cardio-respiratoire».

 

Dans le thème dressé pour le 1 octobre (thème extérieur de la figure, j’ai pris arbitrairement l’heure de 1h00 du matin) on remarque que le Soleil, Cérès et Mercure (ces deux derniers étant maitres de la maison VIII*) transitent en rangs serrés dans la VIII natale (maison significative des conditions de la mort : sa cuspide étant en Gémeaux c’est bien le système respiratoire qui est touché). Mercure s’oppose d’ailleurs à Cérès natale semblant nous avertir que la déesse des moissons peut l’être aussi des dernières (sa faucille est l’outil tranchant qui coupe les épis et parfois, comme ici, la vie, du moins y contribue).

Le trio Soleil, Cérès, Mercure transite en Balance tandis que Vénus qui les gouverne se place à l’opposition de Mercure natal : le message de décès est bien transmis. Et transmis d’autant plus radicalement que Mercure-Cérès forment un triple carré à Vénus-Pluton en VI, à la Lune en XII et à Pluton du jour, tout proche de l’Ascendant.

Signalons que lorsque que Pluton avait transité exactement son AS en avril-mai derniers Charles avait été contraint d'annuler ses concerts en avril à Saint-Pétersbourg victime d'un tour de reins (Saturne maitre de l’AS est en Balance (les reins) dans le TN) puis en mai, en raison d'une fracture de l'humérus gauche (le Capricorne, signe AS, est en relation avec les os)…

ImagesAvec Pluton, seigneur des enfers et des transmutations, de passage sur l’AS toute personne jeune ou moins jeune pourra tel le Phoenix renaitre de ses cendres mais à 94 ans il est plus probable que la renaissance ne se fasse pas en ce monde. Bien que Charles Aznavour ait paru en forme lors de ses derniers passages télévisuels le transit de Pluton en maison XII sur sa Lune natale et en opposition à sa Vénus-Pluton en VI entre 2013 et 2015 avait du profondément fragiliser son organisme. 

 

Dans le thème de décès le Soleil en VIII a depuis quelques jours dépassé le carré à Saturne (maitre de l’AS donc de la constitution physique) entré depuis peu dans son domicile, le Capricorne, en XII natale : les deux astres directeurs de l’ego incarné sont en désaccord, Saturne ne laisse plus filtrer que les derniers feux solaires avant d’éteindre la lumière. Le Soleil est doublement agressé puisqu’il arrive aussi dans l’orbe du carré de Pluton natal, c’est la touche finale.

Quant à Saturne natal il est taraudé depuis plus d’un an par le transit d’Uranus à son opposition, opposition en double carré avec l’axe des Nœuds lunaires du jour du décès.

La Lune en Gémeaux au moment du décès fait de nombreux aspects, elle semble débordée par le flux des émotions et informations sensorielles : elle s’oppose à Jupiter natal, elle fait un sextile à Neptune natal et un carré à Neptune du jour et à Uranus radical, un quinconce à Pluton en transit sur l’AS et un trigone au Mars de naissance.

Comme pour les 4 cas que j’avais analysés dans mon article « Que disent les astres de la mort ? » l’astre de la nuit se trouve en relations serrées avec les trois planètes transaturniennes qui semblent l’appeler au lâcher prise.

 

La Lune noire a toujours son mot à dire au moment de la mort : la Lune noire vraie est en conjonction partile au Nœud Sud natal au carré exact de sa position natale conjointe au Soleil. La Lune noire moyenne, elle, est en conjonction à Mars qui transite le Nœud Sud du 1er octobre et forme un double trigone au Soleil du jour et au Soleil natal : Charles nous parait là donner son accord pour passer la porte sur l'invisible, il est prêt à faire silence définitivement sur cette Terre.

 

Au final la mort de « vieillesse » n’en n’est pas tout à fait une, même si 94 ans est un âge canonique, puisque la cause pulmonaire est avérée. Et si l’on veut pointer les signes de longévité dans le thème de Charles Aznavour ils ne sautent pas aux yeux, si ce n’est l’Ascendant Capricorne et Mercure, dispositeur du Soleil Gémeau, en Taureau au trigone de la Lune Capricorne (les signes de terre paraissant les plus stables et fiables pour la préservation et la prolongation de la vie). Malgré son carré à l’AS, Saturne en exaltation en Balance au trigone de l’axe des Nœuds lunaires joue sans doute aussi son rôle dans la longévité du chanteur.

 

Le 5 octobre, la France rend un hommage national à Charles Aznavour dans la cour des Invalides en présence du Président et du Premier ministre arméniens : Jupiter (les honneurs) trône exactement au Milieu du Ciel (lieu dédié à la postérité) au sextile de son Ascendant et au trigone d’Uranus en Poissons : son immense talent est reconnu et salué universellement.

 

 

Mercure est maitre de la VIII (la mort) et de la V (les enfants), or un des fils de Charles Aznavour (il eut 5 enfants) est décédé à l’âge de 25 ans d’overdose. Dans son thème natal ce décès prématuré et tragique est annoncé par le double carré (T-carré) formé par Mercure (le fils) à Mars (brutalité) opposé Neptune (la drogue).

On voit dans l'article comment ce même aspect Mars-Mercure-Neptune (carré en T) est porteur de plusieurs potentialités qui s'actualisent de différents façons dans la vie de Charles Aznavour : critiques virulentes contre sa personne et sa vocation de chanteur, agilité et acuité de son écriture qui fait mouche mais sait aussi faire rêver, nous embarquer, mort prématurée d'un de ses fils...et ce n'est pas exhaustif bien sûr car chaque aspect de nos thèmes peut se vivre tant intérieurement qu'extérieurement et ne dévoiler qu'une petite panoplie de ses facettes comme toute la richesse de sa palette de couleurs.

 

 

Le 14/10/2018

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 20/10/2018