Créer un site internet

Le Yod

 

Le Yod est une figure astrologique assez rare qui, comme beaucoup de vous le savent, se présente sous forme d’un triangle isocèle aigu dont la base est formée par deux planètes en sextile (60°), chacune d’elle envoyant un quinconce à une troisième planète représentant le sommet du triangle (ou Apex du Yod).

Yod signifie « doigt de Dieu » en hébreu.

 

1280px creacion de adan

Pourquoi une telle dénomination pour cette figure astrologique ? Peut-être, comme le suggère l’astrologue Caronbelato, parce que cette figure triangulaire ressemble à la lettre Y et que c’est la première lettre du nom sacré YHVH (Yahvé), le Dieu qui se manifesta à Moïse au Sinaï. Mais aussi parce qu’elle évoque un doigt tendu comme si Dieu lui-même pointait son doigt dans la direction de la planète Apex, comme si toute l’énergie contenue dans les deux planètes de la base se focalisait sur le « sommet », où nous sommes justement « sommés » de porter notre attention.

 

Le sextile symbolise adaptation, souplesse, compréhension réciproque, qualités de communication… Les énergies de deux planètes en sextile  font « cause commune », elles sont complémentaires et s’attirent mutuellement instinctivement (sextile a la même racine que sexe). Elles font une synthèse de leurs vertus pour croitre et profiter.

Ces deux planètes formant la base harmonieuse du Yod projettent l’énergie, la cohésion de leur association vers la planète Apex. Mais elles le font sur le mode quinconce (double quinconce).

 

Aspektfigur yodLe quinconce est la somme d’un carré et d’un sextile (150° = 90° + 60°) demandant à résoudre un conflit, un ou des problèmes récurrents, à travailler sur soi, à rectifier certains comportements afin d’évoluer. Le quinconce implique une frustration, une tension mentale car il intellectualise beaucoup, c’est un aspect potentiellement névrotique. Les deux planètes en quinconce ont tendance à se « regarder en chien de faïence », elles ont du mal à se comprendre, à communiquer, à être sur la même longueur d’onde. L’individu peut y ressentir un sentiment d’isolement et de mécontentement de soi qui va le pousser à chercher à s’améliorer, à affiner sa personnalité, à agir de manière moins égocentrique s’il ne veut pas finir seul. La notion de service entre les deux planètes apparait mais demeure maladroite dans l’application. Ceci étant surtout valable pour le quinconce ascendant (ou croissant) qui correspond symboliquement au signe de la Vierge (le zéro degré de la Vierge étant à 150° du zéro degré du Bélier).

Concernant le quinconce descendant (ou décroissant) il est symboliquement relié au 8ème signe, celui du Scorpion (210° à partir du zéro degré du Bélier). Dans ce cas il implique une phase d’épuration, de digestion, d’acceptation de l’abandon des anciens schémas de comportement ou de croyances pour continuer à avancer, à murir.

 

La planète Apex du Yod concentre les tensions, les gènes, les frustrations, le stress focalisés sur elle par les deux planètes reliées à elle par les deux quinconces. Cette planète Apex, en fonction de sa position en signe et en maison, symbolise le problème incontournable (à priori d’origine karmique) sur lequel le natif va devoir nécessairement travailler, la décision qu’il sera obligé de prendre pour surmonter la tension.

 

D'après Pierre Lassalle, le Yod fait toujours référence à une problématique sentimentale, à un karma sentimental à résoudre (que Vénus soit présente ou non dans le Yod), il indiquerait un manque d'amour, exprimé et reçu (en effet comme souligné plus haut le quinconce renvoie aux signes de la Vierge et du Scorpion où Vénus est respectivement soit en chute, soit en exil). Cet aspect sentimental est visible aussi à partir des maîtrises et exaltation de Vénus qui en elles-mêmes constituent un Yod (le « Yod de Vénus » ainsi dénommé par P. Lassalle) : en effet Vénus maîtrise le Taureau et est exaltée dans les Poissons, ces deux signes étant en sextile, tandis que Vénus gouverne la Balance, signe en quinconce avec ceux du Taureau et des Poissons.

 

Le Yod représente une figure problématique qui va mettre du temps à être abordée en conscience par le natif. Dans un premier temps de sa vie il va avoir tendance à fuir, à ne pas utiliser les fonctions des planètes impliquées (en particulier celle de la planète Apex) tant elles génèrent de stress, ou bien il va subir les « attaques du destin » et reprocher au monde, aux autres ses déconvenues et ses blessures.

A un moment de sa vie, à la faveur d’un transit (par exemple sur la planète Apex), le fruit étant alors mûr, la personne détentrice d’un Yod va être confrontée à une crise de conscience générée par un tournant obligatoire dans son existence. Selon Bil Tierney « le moment où un Yod est prêt à entrer en action ressemble à celui où l'on arrive à un carrefour dans une route, et où l’on doit avancer dans une direction sans bien savoir où l'une ou l'autre de ces routes nous mène. Nous savons seulement que nous devons changer de direction ». Il ajoute que ce changement de direction semble du à une nécessité méconnue mais qu’en fait il s’est préparé au niveau subjectif pendant de longues années ce qui confère au natif des capacités, un savoir qu’il n’aurait jamais pensé avoir dans cette nouvelle voie à priori inconnue.

 

La plupart des astrologues s’accordent sur le point que la problématique liée au Yod est indiquée par la planète Apex. Cette problématique, nécessitant une transformation à opérer et une décision majeure à prendre, sera à décrypter selon les qualités propres de la planète en question et sa position en signe, en maison, ses aspects, ses dignités, son degré symbolique. 

Selon Caronbelato les origines du problème mais aussi sa solution peuvent être décryptées à partir des deux planètes en sextile formant la base du triangle Yod. Il ajoute cependant que la masse d'énergie concentrée sur le point Apex se propage sur le point opposé (situé au mi-point du sextile) par effet boomerang, et donc que ce mi-point constitue souvent l'élément déclencheur des événements perturbants liés au Yod (à la faveur d’un transit sur ce mi-point) en même temps que la résolution du conflit.

Il est intéressant de noter que la configuration planétaire appelée Boomerang existe et qu’elle est une variante du Yod, à savoir qu’une 4ème planète se place en opposition de la planète Apex, donc au niveau de ce fameux mi-point et qu’elle est donc en semi-sextile des deux planètes en sextile du Yod. Dans ce cas (comme dans celui du Yod) il s’agira de réussir à maîtriser les forces et tensions en présence, sauf que dans le Boomerang la tension est encore plus clairement manifestée par les deux planètes en opposition.

 

En résumé si lors d’un transit important sur la planète Apex ou sur le mi-point à son opposé la personne détentrice d’un Yod prend conscience qu’il lui faut se transformer et opérer un changement majeur de direction dans sa vie pour ne plus subir les frustrations , les tensions, les complexes et le manque d’amour répétitifs, alors le Yod devient source de créativité, de talents spécifiques signifiés par la nature et la position en signe et maison de la planète Apex et soutenus par les qualités des deux planètes en sextile. Cependant crier victoire serait une erreur car le Yod demande une vigilance extrême et une volonté réelle de s’engager dans la voie continue de la transformation et de l’amélioration de soi.

 

Penchons-nous maintenant sur quelques cas de personnalités montrant un ou des Yods dans leur thème de naissance.

 

- Joëlle de Gravelaine, auteure du livre très connu (pour qui s’intéresse à ce thème) « Le retour de Lilith la Lune Noire », possède un Yod très parlant en ce sens qu’il révèle parfaitement ses talents d’astrologue et sans doute les limites, les interrogations, les transformations mentales et le travail spirituel qu’il a du lui demander voire lui imposer.

 

Gravelaine

 

Chacun sait qu’Uranus est la planète symbolisant l’Astrologie, or si Neptune est la planète Apex de son Yod, sa base en est constituée par la Lune en Verseau en sextile à son maître Uranus en Bélier. La Lune est en étroite conjonction avec Mercure qui gouverne Neptune en Vierge, de ce fait on peut inclure dans ce Yod Mercure (même si 6° d’orbe est un peu large pour un quinconce). Ainsi le sextile (Lune/Mercure) – Uranus confère à Joëlle de Gravelaine des aptitudes mentales indéniables : rapidité de compréhension, imagination déliée, idées fulgurantes, intuitions géniales constituent le socle du Yod. Ces 3 planètes projettent leurs énergies positives sur Neptune en maison IX par quinconces. La maison IX est le domaine des recherches ésotériques, philosophiques ou spirituelles, c’est aussi le secteur lié aux études supérieures et à l’enseignement, gageons que ce Neptune exilé en Vierge dut s’ingénier à défricher, s’astreindre à démêler, à trier le précis du vaporeux pour en extraire des concepts compréhensibles et utiles pour ses étudiants et ses lecteurs. Le doigt de Dieu pointé vers Neptune en IX l’incita à tendre ses efforts de recherche, à hisser ses connaissances vers les plus hautes cimes, vers l’ouverture la plus grande aux valeurs universelles au service de l’Amour comme Vénus exaltée en Poissons au voisinage du fameux point boomerang (donc opposée à Neptune) l’y invite.

 

Joelle de gravelaine 411659 330 540Sur la page de garde du livre de Joëlle de Gravelaine il est dit que ses recherches sur la Lune Noire en compagnie de Jean Carteret ont débuté il y a 25 ans. Le livre ayant été publié en 1985, ses recherches auraient donc commencé autour de 1960, à l’âge de 31 ans, âge marqué par le retour récent de Saturne sur sa position natale (d’autant plus important que J.de Gravelaine est Capricorne).

 

Si l’on analyse la révolution solaire de 1959 (ses 30 ans) qui est plus significative que celle de 1960 on est frappé par les transits planétaires éloquents sur certains points de son Yod : Vénus (point boomerang dans le TN) transite sur la conjonction Mercure-Lune du Yod natal tandis que la Lune de RS se place non loin de Vénus natale et à l’opposition de Neptune-Apex natal, lui-même impacté par la conjonction de Pluton de RS.

 

Quant à Uranus de RS, s’il n’aspecte pas le Yod, il fait un trigone aux Lunes Noires vraie et moyenne natales (en maison I Sagittaire dans le TN) tandis que la Lune Noire vraie se place en quadrature d’Uranus dans la RS désignant explicitement le thème des recherches menées par Joëlle et Jean. Et comme si cela ne suffisait pas Neptune de RS est en Scorpion à l’opposition de la Lune Noire vraie de RS !

 

Si l’on en croit les aspects formés et reçus par Vénus la collaboration de ces deux êtres eut certainement une charge affective forte (je ne connais pas l’histoire de ces deux-là). Pluton transitant le point Apex du Yod (Neptune) en opposition de la Lune de RS (Lune qui gouverne Pluton puisqu’il est en Cancer dans le TN) exprime toute la puissance déstabilisante de ces recherches qui vont fouiller en profondeur les arcanes les plus mystérieuses de la vie et de la mort (Lune natale maitresse de maison VIII et Pluton natal en VIII) entrainant une déstructuration et une régénération de la vision peut être trop éthérée ou romantique du monde spirituel de J.de Gravelaine (Neptune Vierge opposé Vénus Poissons dans le TN).

 

- Omar Sy l’acteur- scénariste - humoriste que l’on ne présente plus a vu bondir sa notoriété depuis son rôle dans le film Intouchables pour lequel il a reçu le César du meilleur acteur en 2012.  A la fin de la même année, Omar Sy est élu personnalité préférée des Français. Depuis il tourne et vit aux Etats Unis et dernièrement est la vedette de la série à succès international Lupin diffusée sur Netflix. Depuis son entrée à radio Nova sous la houlette de son ami Djamel Debbouze dans les années 1996-97 et sa rencontre avec Fred Testot et leur collaboration désopilante dans les sketches de Canal + (notamment le Service après-vente des émissions) Omar n’a jamais cessé de tourner, que ce soit à ses débuts dans des séries, des films d’animations, des courts métrages, des clips musicaux, puis dans des films long métrage et même des jeux vidéos. Il a reçu de nombreux prix mais c’est l’année 2012 qui lui offre sa consécration et ouvre sa carrière à l’internationale.

 

Omar sy

Le Yod d’Omar Sy fait intervenir 3 planètes et pas des moindres : le Soleil et Vénus sont en conjonction partile à 29° du Capricorne en maison IV et forment l’Apex du Yod. Le Soleil et Vénus concentrent donc toute l’énergie du Yod ce qui symboliquement et primairement se traduit par la focalisation sur sa personne de la lumière des projecteurs et de l’amour du public. Le Soleil est à la fois maître de la maison X (sa carrière) et de la XI (le cinéma, les projets, les amis) tandis que Vénus gouverne son Ascendant Balance (l’artiste), ces deux astres à eux seuls décrivent la plus ample part de la vie sociale et sans doute intime (Soleil-Vénus en IV) de cet acteur.

 

OmarsyLes deux autres planètes formant la base du Yod (donc en sextile) sont Saturne (dispositeur du Soleil et de Vénus Capricorne) et Jupiter. Ces deux planètes se référant symboliquement à la fonction sociale encadrent presqu’à égale distance le Milieu du Ciel en Cancer (profession en lien avec un public et l’imaginaire) et l’on voit comme, de par leur position en signe et en maison, Saturne et Jupiter allient leurs vertus pour élever Omar Sy (Soleil-Vénus Capricorne Apex du Yod) en haut de l’affiche. En effet Saturne en Lion en maison XI décrit la personnalité magnétique et lumineuse d’Omar (Soleil-Vénus gouverné par ce Saturne Lion) intériorisant et masquant son esprit de sérieux, de rigueur, d’acharnement au travail (Saturne rétrograde) sous son sourire éclatant tandis que Jupiter en Gémeaux en maison IX met en lumière l’aspect joueur, multifacettes du comédien jovial et généreux, prêt à s’exiler à l’étranger pour élargir son horizon de jeu (d’acteur). Là encore Jupiter est rétrograde et le succès n’a pas été facile et rapide à obtenir et lui demande beaucoup de travail (il a du notamment depuis qu’il vit à Los Angeles apprendre l’anglais à marche forcée (Jupiter Gémeaux en IX a à voir avec les langues étrangères) pour pouvoir décrocher des rôles dans les productions américaines).

 

La révolution solaire 2012 d’Omar (montée pour Paris) ne montre pas de conjonctions sur les points clés du Yod, si ce n’est le Soleil sur l’Apex ce qui est valable pour toutes ses RS (et qui souligne l’importance capitale de ce Yod dans la vie d’Omar Sy). Cependant Jupiter et Saturne (bases du Yod je le rappelle) forment des aspects très significatifs. En effet l’Ascendant de la RS 2012 tombe à 27° du Sagittaire (c’est l’année où Omar part vivre avec sa famille aux Etats Unis), le Descendant est donc pile sur son Jupiter natal mettant le dieu de l’Olympe en exergue.

Quant à Saturne de RS il se trouve étroitement conjoint au MC de RS en opposition à Jupiter de RS au FC, tous deux en signes vénusiens (Balance MC, Taureau FC) : l’ambition professionnelle et la réalisation personnelle de l’acteur fait face à la nécessité de s’expatrier pour réussir. Chacune de ces deux planètes forme un sextile à sa position natale : Saturne de RS Balance sextile à Saturne natal en Lion et Jupiter de RS en tout début du Taureau en sextile à Jupiter natal en fin Gémeaux. Cette opposition Saturne-Jupiter dans la RS appose en outre un double carré (carré en T) à l’Apex du Yod (Soleil-Vénus natal et Soleil de RS en IV) et une croix cosmique (grand carré) si on inclut son Mars natal en Lion en X placé à seulement 3° du mi-point (ou point boomerang opposé au point Apex du Yod) ! Le choix de partir aux Etats Unis fut certainement difficile et douloureux…

On peut aussi souligner que Neptune de RS (Neptune symbolise également le cinéma dans ce qu’il évoque de rêves, d’évasion, de système de mythification et de starisation) est tout proche de sa Part de Fortune natale et opposé à Saturne natal l’un des piliers du Yod.

 

Ce Yod apparait donc comme une figure significative majeure obligeant Omar à aller toucher au plus profond sa blessure d’amour propre (Vénus maitresse de l’Ascendant Balance où siège comme une menace et une plaie l’inquiétant Pluton) et à la guérir grâce à la reconnaissance publique, l’amour de son public et surtout en dernier ressort l’amour intime de lui-même (signification des quinconces de Saturne et Jupiter sur la conjonction Soleil-Vénus en IV). Ce travail de réparation et de transmutation de l’amour apparait d’autant plus incontournable que Vénus est régente du Nœud Nord conjoint à Pluton en XII et fait une opposition au point boomerang, Mars rétrograde en X régent karmique du Nœud Sud.

 

Carlos Castaneda : J’ai hésité à traiter du cas de Castaneda tellement il s’est ingénié à brouiller les pistes concernant son histoire, sa naissance (tantôt il est né au Brésil en 1931 voire en 1935, tantôt en Italie d’où il aurait émigré pour l’Amérique du sud…on dénombre un 15aine de versions différentes…). Il a même effacé partiellement de sa main son portrait réalisé par Richard Oden en 1972…Au final j’ai décidé de me pencher sur son thème « officiel » (dont la date, 25 décembre 1925, et le lieu, Cajamarca au Pérou, sont consignés dans les documents enregistrés au bureau de l'immigration) surtout que ce thème recèle pas moins de trois Yods !

Castaneda portrait efface

Ecrivain mythique, titulaire d’un doctorat en anthropologie (obtenu en 1973), il relate dans ses carnets de recherche, devenus des livres à grand succès (vendus à 28 millions d'exemplaires et traduits en 17 langues), ses expériences extra-ordinaires, sa longue et périlleuse initiation auprès d’un sorcier yaqui, Don Juan Matus (rencontré en 1960 dans le cadre de ses études de thèse).

De son premier livre paru en France en 1968 « L'Herbe du diable et la Petite Fumée : une voie yaqui de la connaissance », en passant par « Voir : les enseignements d'un sorcier yaqui », « Le Voyage à Ixtlan », « Histoires de pouvoir », « Le Feu du dedans » et j’en passe, nous assistons pendant plus de 10 ans au déconditionnement intensif de la conception du monde de Castaneda favorisé par la perception d’états de réalité non ordinaire et le suivons dans son saut dans l’inconnu. Tout au long de cette initiation déroutante Don Juan livre à son disciple Carlos les clés pour lui permettre de poursuivre la quête de la liberté totale et de la maitrise du feu intérieur.

 

Deux de ses trois Yods comportent le planétoïde Pluton, grand maître es transgression-déstructuration-transmutation, symbole de toutes les crises amenant à renaître de ses cendres tel le Phénix. Pluton peut aussi bien représenter le sorcier-chaman Don Juan et ses mystérieux et profonds enseignements que le chemin intérieur déstabilisant et hautement initiatique vécu par Castaneda.

 

Dans le premier Yod Mercure Sagittaire est à l’Apex tandis que la Lune Taureau fait un sextile à Pluton Cancer à sa base : Mercure, le mental de Carlos, est mis sous tension et au défi d’analyser, d’assimiler et de retranscrire par écrit son vécu intime, ses émotions intenses, ses expériences déroutantes impulsées par Don Juan. Toute sa raison cartésienne est bousculée et acculée à perdre ses repères, à « effacer sa propre histoire », à se transformer entièrement sous les coups de boutoir du monde à la fois fabuleux et effrayant des sorciers yaquis.

 

Deux faits extraordinaires en soi : Pluton est conjoint au Soleil Noir et la Lune est conjointe à Pluton Noir (12°23 du Taureau, voir mon article sur le Soleil Noir et les Astres Noirs). Pluton fait donc un sextile à ce Pluton Noir et ce dernier un quinconce à Mercure. Si l’on considère comme George Ruchet que les Astres Noirs (et le Soleil Noir) relèvent de l'Essence, du monde des Archétypes, des "grands Mystères", de l'Energie, de l’Invisible, alors on comprend mieux le succès phénoménal que les livres de Castaneda obtinrent dans les années 1970-90 et la fascination qu’ils exercèrent (et exercent toujours) sur l’esprit de ceux qui s’y plongent.

 

Castaneda

 

Dans le second Yod c’est Pluton lui-même (conjoint au Soleil Noir) qui se place à l’Apex du Doigt de Dieu, tandis que les deux quinconces lui parviennent de Mercure et du couple Vénus-Ascendant Verseau (si l’heure de naissance de Castaneda est exacte). Ainsi toutes les vertus de l’univers mental et affectif de Castaneda s’allient et concentrent leurs énergies pour l’inciter à atteindre la maîtrise du feu, le véritable pouvoir, le vrai centre d’énergie que Don Juan nomme « le point d’assemblage ».

 

Au fil de son parcours initiatique Castaneda progresse de déconstruction en prises de conscience, de peur panique en actes de bravoure, il traverse des épreuves vertigineuses jusqu’à ce que Don Juan le reconnaisse comme le nouveau « nagual » apte à transmettre un enseignement qui s’inscrit dans une tradition, une connaissance millénaire remontant à l’époque des anciens voyants Toltèques.

Nagual est un concept difficile à définir car il se réfère au domaine de l’inconnu, de l’insondable que les mots sont trop pauvres et inaptes à décrire et qui peut terrasser celui qui n’a pas atteint l’état de « guerrier impeccable ».  Le nagual personnifie aussi l’homme de connaissance qui tutoie l’invisible tout comme le sorcier capable de se dédoubler, de se métamorphoser en animal….

Pour revenir à ce second Yod, comment ne pas établir un parallèle, une analogie entre le nagual et Pluton en Apex de ce doigt de Dieu (qui pourrait s’avérer être ici un doigt du Diable) ?

 

Au point boomerang de ce Yod (mi-point entre Mercure et Vénus-AS, opposé à Pluton) on remarque l’astéroïde Junon, « l’épouse » de Zeus-Jupiter. Je rappelle que ce mi-point particulier constitue souvent aussi bien l'élément déclencheur d’événements transformateurs que la porte de sortie de crise du Yod. Ici on peut se rappeler (pour ceux qui ont lu les livres de Castaneda et en particulier « le Don de l’Aigle ») la rencontre de Castaneda avec plusieurs « sorcières » dont une certaine Florinda qui, s’il s’agit de la même dans « la vie réelle », deviendra son épouse (signifiée par Junon natale) en 1993. Il n’est pas impensable que cette Florinda, qualifiée de femme nagual (Junon opposée à Pluton Apex du Yod), disciple elle aussi de Don Juan, ait permis à Castaneda de franchir d’autres « portes de la perception » le rapprochant de la « conscience totale »…

Castaneda couverture time

 

Le troisième Yod fait intervenir Jupiter (conjoint au Noeud Sud en Capricorne), Uranus en Poissons et Neptune en Lion comme planète Apex. Neptune c’est le grand Tout, le retour à l’Unité, l’éveil de la conscience illimitée et le « chemin qui a du cœur » (Neptune en Lion) que Don Juan conseillait de suivre. Mais c’est aussi le grand illusionniste, celui qui trompe et se dissimule comme n’a cessé de le faire Castaneda à la demande même de Don Juan (qui lui-même a masqué ses origines) car personne ne doit figer l’image, ne doit réduire ou tenter d’élucider l’identité d’un guerrier-nagual. Ainsi lorsqu’il fit la couverture du Time le 5 mars 1973 : « Carlos Castaneda : Magic and Reality », on s’aperçut avec stupéfaction que la photo qu'il avait donnée pour le magazine n’était pas la sienne. De même pour la photo publiée lors de ses obsèques et d’autres où il détourne son visage ou le cache derrière un chapeau.

 

Un autre aspect pernicieux de Neptune porte cette fois non plus sur le personnage mais sur son oeuvre qui a été entachée, plusieurs années après avoir été portée aux nues, d’un persistant soupçon d’escroquerie. Castaneda a-t-il vraiment vécu ces expériences sidérantes dans le désert de Sonora ou son témoignage n’est-il qu’un canular, une imposture, une mystification ? Telles sont les questions que se posent son autobiographe Christophe Bourseiller et des chercheurs en anthropologie tels que J.T. Fikes, William W. Kelly, David Silverman ou Donald Wiebe.

Quant à Alejandro Jodorowsky (acteur-poète-réalisateur chilien bien connu, ami de Castaneda) il a exprimé son point de vue de cette façon : « Il y a trois possibilités d'interpréter le travail de Castaneda : soit il mentait et par conséquent il était un génie, ou bien il disait la vérité et le monde est merveilleux, ou bien il croyait ce qu'il écrivait et il était fou ».

 

Castaneda et ses œuvres sont cependant toujours considérées comme des chefs d’œuvre inclassables et comptèrent (et comptent encore) de nombreux admirateurs parmi lesquels : John LennonWilliam S. BurroughsJim Morrison, Anaïs Nin, George Lucas ou Federico Fellini.

 

Neptune Apex de ce 3ème Yod reçoit les énergies d’éveil, éruptives et expansives, d’Uranus et de Jupiter nous délivrant l’image d’un maitre spirituel, d’un précurseur, d’un guide fou ou génial dont les livres furent lus et commentés dans les milieux ésotériques au même titre qu’Alice Bailey, Héléna Blavatsky, Georges Gurdjieff ou René Guénon.

On remarque que Chiron, l’enseignant spirituel, le passeur, touche deux points clés de ce Yod : il est en quadrature de Jupiter et de l’axe des Nœuds lunaires indiquant la rudesse du chemin d’initiation suivi par Carlos et fait un trigone exact à Neptune semblant offrir à Carlos la protection du monde des dieux et une reconnaissance proche de l’idolâtrie.

 

 

La révolution solaire de 1960, l’année où Castaneda a rencontré Don Juan Matus est très particulière car toutes les planètes parties prenantes de ces trois Yods sont mises en valeur.

Pluton en particulier attire l’attention (lui qui fait partie des deux premiers Yods et est l’Apex du second) : il est conjoint au Nœud Nord de RS en sextile à Pluton natal et en trigone à la Lune radicale. Il forme aussi un trigone à Jupiter de RS (conjoint à Junon natale) lui-même opposé au Pluton de naissance. Ce même Pluton est transité par Mars, ce dernier formant un sextile à Pluton de RS et un trigone à Neptune de RS, tandis que ce dernier se trouve en opposition à la Lune radicale !

 

Rs 1960 castaneda

 

 

Au final on observe que la plupart des planètes inclues dans les trois Yods natals forment une ronde tout autour du zodiaque, toutes étant reliées par sextiles (soit dans le TN, soit dans la RS). Cela donne : Lune natale Taureau en sextile à Pluton natal et Mars de RS, eux-mêmes en sextile à Pluton-NN de RS, lui-même en sextile à Neptune de RS, lui-même en sextile à Jupiter de RS et Junon radicale, eux-mêmes en sextile à Nœud Sud de RS, ce dernier en sextile à Lune natale, et le tour est bouclé !

Les trois planètes des Yods absentes de cette ronde ont des positions elles aussi bien spécifiques : Vénus est de retour sur sa position natale en Verseau réactivant le 2ème Yod, Uranus transite sur Neptune natal (Apex du 3ème Yod) et fait un trigone à Mercure de RS (Apex du premier Yod et présent dans le 2ème) lui-même en quinconce au Nœud Nord natal !

 

Par tous ces aspects exceptionnels impliquant les trois Yods cette année 1960 est à marquer d’une pierre blanche. Elle est à n’en point douter l’année charnière, celle de la croisée des chemins, du commencement d’une vie complètement nouvelle, d’un bouleversement mental, psychique et spirituel qui vont faire du petit étudiant en thèse d’anthropologie, un écrivain, controversé ou adulé, lu dans le monde entier et le nagual chef de file d’un clan de « sorciers » et surtout de « sorcières » (dont plusieurs sont devenues ses compagnes et qui ont disparu mystérieusement en même temps que lui à son décès en avril 1998).

 

 

Pour conclure j’aimerais souligner que dans chacun de ces trois exemples les Yods ont parfaitement joué leur rôle de « Doigt de Dieu », pointant, lors d’un moment clé, la rencontre décisive ou le choix incontournable, comme imposés par le destin, à partir desquels la vie de chacun de ces trois êtres ne sera plus jamais comme avant.

 

Le 17/07/2021

 

Livres et sites qui m’ont aidé à réaliser cet article :

  • Carlos Castaneda biographie, La vérité du mensonge, Christophe Bourseiller , Editions du Rocher, 2005.
  • Tous les livres de Castaneda cités dans l'article, publiés dans la collection Témoins Gallimard entre 1968 et 1993.
  • L’astrologie holistique, Pierre Lassalle, Editions De Vecchi, 1988.
  • Le retour de Lilith la Lune Noire, Joëlle De GravelaineGrancher, 2015.
  • Dynamique des aspects astrologiques, Bil Tierney, Editions du Rocher, 1998, cité dans le site http://www.astro-psychologie.com/sinformer/aspects_quinconce.html
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlos_Castaneda
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Omar_Sy
  • http://www.lesyeuxouverts.net/le-yod/#:~:text=En%20astrologie%2C%20le%20Yod%20est,appel%C3%A9e%20Apex)%20par%20deux%20quinconces.&text=Pour%20m%C3%A9moire%2C%20le%20quinconce%20se,Trigone%20est%20un%20aspect%20facilitateur.
  • https://www.astrotheme.fr/dossiers_astrologiques/Les_aspects_composes_en_astrologie
  • https://www.astro.com/astrowiki/en/File:Aspektfigur_Yod.jpg
  • https://passion-astrologue.com/aspects-composes-yod-boomerang-sablier-papillon-trapeze-seau-eventail/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 18/07/2021

×