Marie Curie

 

Marie Curie, la célèbre physicienne et chimiste polonaise naturalisée française est née le 7 novembre 1867 à Varsovie.

C'est la première femme à avoir reçu le Prix Nobel et la seule femme à ce jour à en avoir reçu deux (Prix Nobel de physique et de chimie).

 

Elle est Scorpion Ascendant Capricorne...On ressent d'ors et déjà à travers ces deux signes toute la rigueur, l'âpreté, la ténacité et la volonté farouche du personnage.

Le Soleil conjoint à Saturne (maitre de l'AS) fusionné à Vénus et suivis de Mars, tous les 4 en Scorpion et encadrant le MC marquent la renommée mondiale de cette chercheuse exceptionnelle.

Marie curie

Le Degré Sabian du Soleil est très parlant tout en proposant une image énigmatique : "Des enfants jouent autour de 5 tas de sable...En fait le nombre 5 symbolise l'esprit humain en ce qu'il a de plus créatif et pénétrant...ce degré représente la liberté d'esprit propre à une authentique démarche scientifique qui n'est que l'ébauche d'une intelligence exigeant de se dévouer au genre humain en son entier. On découvre ici un essor dirigé vers le futur".

 

Le MC en Scorpion où trônent ces trois planètes (Saturne, Vénus, Mars en maison X) et le Soleil (en maison IX) est gouverné par Mars et Pluton.

Mars dans son domicile nocturne est particulièrement puissant et, encadré par Saturne-Vénus Scorpion et par Mercure Sagittaire, il nous donne la nature et la tonalité des "outils" de recherche de Marie Curie : tout d'abord très concrètement c'est l'électromètre piézoélectrique élaboré par son mari et son beau-frère, servant à quantifier l'ionisation produite par les "rayons uraniques" ; ce sont aussi ses outils intellectuels, ses ressources propres : son esprit de synthèse ample et pénétrant, l'acuité de son intelligence, sa structure mentale scientifique et technique, son esprit d'aventure et sa curiosité, sa passion dévorante, et pourtant cadrée et maitrisée, pour la connaissance.

 

Le MC et les planètes qui y siègent décrivent aussi le domaine professionnel pour lequel Marie Curie se dévoue corps et âme : l'étude des propriétés (Saturne) magnétiques (Vénus) des métaux (Mars) et particulièrement de leurs rayonnements ionisants (Scorpion/Soleil-Pluton).

Elle commence sa thèse sur l'étude des rayonnements émis par l'uranium et obtiendra le Prix Nobel de chimie en 1911 pour ses travaux sur le polonium et le radium (ces deux éléments radioactifs, qu'elle a découvert, sont extraits de la pechblende, minerai contenant de l'uranium).

Marie curie 2

On remarque fort à propos que la planète Uranus en Cancer est exactement conjointe au DS et forme un grand triangle (3 trigones) incluant à ses deux autres sommets le Soleil et la Lune conjointe au Noeud Sud.

Uranus est en outre en sextile à Pluton-Part de Fortune au FC, en carré exact à Neptune et en opposition à la Lune Noire vraie à l'Ascendant. Uranus est donc extrêmement valorisé et fait partie des dominantes du thème avec Pluton au FC opposé au Soleil, ainsi que l'amas de planètes en Scorpion en X.

Ces deux planètes transaturniennes (Uranus-Pluton), porteuses d'énergies invisibles potentiellement destructrices, symbolisent la radioactivité qui fit la renommée de Marie Curie et sa perte.

 

Le grand triangle Soleil-Lune-Uranus (Soleil et Lune maitres de la maison VII et Uranus conjoint au DS) illustre la magnifique entente qui unissait les deux époux (Pierre et Marie), vivant et travaillant ensemble, main dans la main, pour leur recherche et obtenant ensemble le Prix Nobel de physique en 1903.

Malheureusement l'opposition de Pluton au Soleil nous parle aussi du décès de Pierre (le 19 avril 1906, Marie n'a que 39 ans), renversé par une voiture à cheval.

La Lune maitresse de la maison VII (le conjoint) est en trigone à Uranus, par contre Neptune qui gouverne les Poissons, donc la Lune, se trouve en Bélier en double quadrature à Uranus d'un côté et à Lune Noire-AS de l'autre, attestant le risque d'accident du compagnon.

Signalons en outre que la Lune et Neptune sont dans la maison II qui est la 8ème maison dérivée de la VII pointant bien vers le décès potentiel du mari.

Le Noeud Sud conjoint à la Lune indique les retrouvailles prédestinées des deux époux et l'opposition Uranus-DS / Lune Noire-AS le manque terrible et la souffrance éprouvée par Marie lors de la perte de son compagnon.

 

Le jour de l'accident mortel de Pierre Curie on observe Mars conjoint à la Lune Noire au FC transitant à l'opposition de la triple conjonction natale Saturne-Vénus-Mars. Vénus (maitresse de la IV, la fin de vie), quant à elle, transite sur Pluton natal au FC, en opposition au Soleil natal.

Deces pierre curie

Le tandem Saturne-Lune se place sur le Noeud Sud et la Lune natals de Marie tandis qu'une opposition Uranus-Neptune s'approche de l'axe AS-DS. A eux quatre, par cette configuration, ces astres (Lune-Saturne-Neptune-Uranus) signent l'adieu au compagnon de vie.

Quant à Jupiter et Pluton, ils s'opposent respectivement et exactement aux deux maitres de la maison VIII, Mercure et Cérès (maison VIII natale en Vierge) dans l'axe V-XI : c'est la fin d'une collaboration intellectuelle et professionnelle sans faille et d'un amour profond.

 

Revenons au thème natal de Marie Curie.

Pluton, gouverneur des quatre planètes (dont le Soleil) en Scorpion en maison X et IX est conjoint à la Part de Fortune et proche du FC : c'est vraiment "dans le fond de la mine" et en l'occurrence ici "dans le fond du minerai (d'uranium)" que Marie Curie a trouvé la voie de sa "fortune", de son Destin. Fortune à double tranchant puisque l'implacable Pluton, sous les masques du polonium et du radium l'atteint mortellement : elle décède le 29 juin 1934 (à 67 ans) d'une leucémie induite par la radioactivité.

 

Comment ne pas être interpellée par cet Uranus surpuissant conjoint au Soleil Noir et opposé à la Lune Noire vraie sur l'Ascendant et au Périgée Solaire.

Georges Ruchet nous explique qu'une planète conjointe au Soleil Noir s'éclaire brillamment comme sous les feux d'un projecteur et acquière de ce fait la primarité sur toutes les autres planètes. Elle sera donc omniprésente, impérative, envahissante, primordiale.

Ainsi Uranus (l'uranium et ses dérivés, polonium et radium) constitue bien l'obsessionnel sujet de recherche de Marie Curie, auquel s'associe indissolublement son mari Pierre (Uranus conjonction partile au DS).

Le Soleil Noir (SN) concernant le Destin de la Terre, le couple Marie/Pierre, par son double génie (Uranus), a contribué indubitablement à façonner son devenir.

Pierre et marie curie

L'Ascendant de Marie est conjoint au Périgée Solaire (PS).

Le PS, selon G. Ruchet, est frère de Saturne et Uranus, c'est l'ermite qui se retire du monde pour mieux le comprendre, celui qui recherche avant tout la connaissance avec rigueur, exactitude, exaltation. Ceci décrit bien la personnalité de Marie.

 

La Lune Noire (LN), toujours d'après G. Ruchet, étant de même nature que le PS, la conjonction de ces deux points virtuels prend une puissance toute particulière et, en conjonction à l'AS Capricorne, la quête des principes qui structurent la matière constitue un appel incontournable, irrésistible pour Marie Curie.

 

Cette opposition de facteurs invisibles mais recélant néanmoins un énergie considérable et transcendante, posée sur l'axe AS-DS est véritablement, pour moi, l'axe de la Destinée de Marie.

 

Le 2ème axe vertical, MC-FC, opposant l'amas Soleil-Saturne-Vénus Scorpion à Pluton Taureau, en aspects de trigone-sextile avec l'axe AS-DS (LN-PS-AS / Uranus-SN-DS) évoque l'accord créateur entre cette quête absolue de connaissance et sa volonté acharnée et passionnée au travail dont les résultats concrets furent couronnés par les récompenses les plus prestigieuses (2 prix Nobel).

 

La très belle figure de grand cerf-volant incluant Soleil-Lune-Uranus-Pluton avec le Soleil à l'apex au MC a permis à cette femme hors du commun de s'envoler au zénith de la science et de la notoriété : on ne compte plus le nombre de rues, de lycées, d'universités, d'hôpitaux, de monuments portant son nom en France ou en Pologne. Un billet de 500 francs français et de 20 000 zlotys polonais ont été émis à son effigie, l'élément atomique n°96, découvert en 1944, a été baptisé "curium" en son honneur et celui de son époux, de même que l'astéroïde 7000, découvert en 1939 a été nommé "Curie".

Transférée au Panthéon en avril 1995 sur décision du président François Mitterrand, c'est la seule femme honorée au Panthéon pour son mérite propre.

 

Le 13 / 07 /2016

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 14/07/2016

×