Krishnamurti

Thème natal de Krishnamurti

Jiddu Krishnamurti est né le 12 mai 1895 à Madanapalle en Inde (Andhra Pradesh) à 00h30. Il est décédé le 17 février 1986 à Ojai en Californie.

Krishnamurti 1

L’astrologue indien consulté à sa naissance avait prédit qu’il deviendrait un grand maître spirituel, ce pour quoi il est reconnu universellement aujourd'hui. 

La citation la plus connue et qui résume sans doute le mieux sa vision est : « La Vérité est un pays sans chemins », exprimant que l'acquisition de cette « Vérité » ne peut se faire au travers d'aucune organisation,  aucun dogme, aucun maître, gourou, prêtre ou rituel, ni aucune tradition, philosophie, croyance ou technique psychologique.

L'observation « pure », libérée du temps et des conditionnements permet selon lui, de résorber la division entre l'observateur et l'objet observé, entre le penseur et sa propre pensée et provoquerait une mutation radicale de l'esprit.

 

Le thème d'un tel être ne peut s'analyser avec les seuls aspects psychologiques classiques dévolus aux planètes en signes et en maisons. Aussi pour appréhender son thème j'ai pris le parti de mettre en relation ce qu'il dit et les positions zodiacales qui me paraissent en affinité. En outre je ferai appel aux degrés symboliques (symboles Sabian de Dane Rudhyar) et à d'autres clés.

 

Par exemple son Soleil à 20°48 du Taureau (conjoint à Mercure) en maison III est parfaitement illustré par cette parole : "Si nous pouvions établir une relation profonde et durable avec la Nature, nous ne tuerions jamais d’animaux pour nous nourrir, nous ne ferions jamais de mal aux singes, aux chiens ou aux cochons d’Inde en pratiquant la vivisection dans notre seul intérêt. Nous trouverions d’autres moyens de soigner nos blessures et de guérir nos maladies. Mais la guérison de l’esprit est tout autre chose. Cette guérison s’opère peu à peu au contact de la Nature, de l’orange sur sa branche, du brin d’herbe qui se fraie un passage dans le ciment, et des collines couvertes, cachées par les nuages".

On comprend ainsi tout de suite que Krishnamurti est un Taureau spiritualisé, pour qui la Nature matérialise la poésie, la beauté, la pureté et apporte la guérison et la paix de l'esprit.

Krishnamurti

 

Le Soleil est par ailleurs opposé à Uranus en Scorpion, soulignant  le caractère intuitif et inspiré de sa vision et la nature révolutionnaire de son discours. Il avait par ailleurs un sens aigu de l'indépendance, non dénué d'accès de révolte, une âme assoifée de liberté et de vérité comme en témoignent les nombreux livres écrits sur ces thèmes.

On notera que si on dresse son thème héliocentrique, la Terre se trouve alors conjointe à Uranus symbolisant sa mission incarnée d'éveilleur des consciences : "Aider les autres sans les conditionner" voilà ce qui lui fut révélé dans une vision.

 

Son ascendant Verseau, dont Uranus est le maitre, révèle sa personnalité hors norme, guidée par sa mission spirituelle (Uranus en maison IX), hors de tout chemin conventionnel ou imposé : n'a t'il pas décidé en août 1929 de dissoudre « l'Ordre de l'Étoile du Matin » créée en 1913 pour le soutenir dans sa mission pressentie d' "Instructeur du monde", figure messianique que les théosophes attendaient.

Le Soleil en carré à l'Ascendant et en opposition à Uranus illustre parfaitement cette rupture avec la théosophie et ses rituels, et son opposition à toute notion de sauveur, de gourou ou de tout médiateur pour faire l'expérience de la « réalité ».

 

Le symbole du degré de son Ascendant Verseau est "une grande colombe blanche porteuse d'un message", pas étonnant que le voyant Leadbeater ait décelé chez Krishnamurti, alors âgé de 14 ans, une aura exceptionnelle et ait pensé découvrir en lui "Lord Maitreya, l'instructeur du monde".

 

Le carré du Soleil à l'Ascendant et à la Lune Noire (moyenne) va dans le sens du dépouillement de l'ego qui est sa ligne de conduite. Les trois Lunes noires en maison I font penser à la vacuité dont il parle très souvent, au refus d'être défini, mis en case ou sur un piédestal, elles pointent un absolu qu'il a atteint "de son vivant".

Voici quelques phrases de Krishnamurti qui sont pour moi frappées du sceau de la Lune noire : " La nature de la clarté est sa 'vacuité' même. C’est parce qu’elle est vide qu’elle est claire ; c’est parce qu’elle est négative qu’elle est positive. Sans savoir où vous êtes, soyez loin. Là où la notion de vous et moi n’a plus cours."

Les Lunes noires en maison I font également penser au silence, ce silence dont il parle si bien : "Le silence et l’amour sont indissociables. Pour comprendre, soyez silencieux." ou encore "l’esprit doit être libéré du connu, ce qui veut dire qu’il doit être tout à fait silencieux", "Il faut puiser 'aux sources du silence' pour regarder et écouter.", "Le silence, à l’opposé de la pensée, est toujours neuf".

 

Sa Lune à 25° du Sagittaire en maison XI l'a entrainé à parler et voyager dans le monde entier pendant 60 ans.

Fait notable sa Lune est conjointe au Centre Galactique (26°56 Sagittaire tropical), qui d'après le théologien et  astronome anglais Thomas Wright serait la "Demeure de Dieu" et un émetteur sonore dont Mozart aurait capté les ondes qu'il aurait retranscrites dans sa musique.

Krishnamurti était très proche de sa mère Sanjeevamma, qui eut une prémonition pendant sa grossesse lui indiquant un destin exceptionnel pour son enfant. Il semble qu'elle ait partagé avec son fils des dons de clairvoyance (Lune conjointe au Centre Galactique ?) leur permettant d'entrer en contact avec une de ses soeurs décédée (Lune opposée à Vénus maitresse de III en Gémeaux).

 

Sa mission et son enseignement spirituel symbolisés par les maisons X et IX sont marqués par Uranus (en IX) et Pluton maitre du Scorpion où se trouvent les pointes de ces deux maisons. Jupiter y participe puisque le Sagittaire est presque entièrement couvert par la maison X, conférant l'envergure internationale à son enseignement.

Uranus marque l'aspect novateur, singulier, révolutionnaire, je l'ai déjà dit, de sa parole.

Quant à Pluton conjoint à Neptune en Gémeaux en maison IV il témoigne d'une transmutation spirituelle radicale.

Le 17 août 1922, Krishnamurti vécut une expérience mystique d'une grande intensité, une illumination qui bouleversa sa vie (il semblerait que la Kundalini de Krishnamurti se soit éveillée). Ce processus (de nature Pluton-Neptune), comme il l'appela, et qui se répéta de nombreuses fois par la suite, s'accompagnait d'une grande souffrance physique, de sensations de chaleur effroyables (l'enfer plutonien), de visions et de sorties hors du corps (de nature uraniennes et neptuniennes), puis le remplissait d'une joie ineffable, d'une félicité et d'une plénitude totale (l'état de samadhi) qu'il décrit ainsi : " Il régnait un calme si profond, dans l'air et en moi, le calme du fond d'un lac insondable. Comme le lac, je sentais que mon corps physique, avec ses émotions, pouvait être effleuré à la surface, mais rien, vraiment rien, ne pouvait troubler le calme de mon être. (...) Je me sentais suprêmement heureux car j'avais vu. Rien ne serait plus comme avant". Cette dernière phrase est la signature de Pluton (le fameux phoenix qui renait de ses cendres).

On sent poindre aussi les énergies Neptune-Pluton lorsqu'il dit : "s'affranchir de toute illusion est une tâche à la fois extrêmement ardue et tout à fait indispensable. Libérez-vous de toutes vos illusions ...Alors, et alors seulement, vous pourrez découvrir ce qui est vrai et ce qui est faux !" ou encore : " pour explorer profondément, de façon pénétrante, il faut qu’il y ait cette continuelle découverte...".

 

Son amour pour son frère se lit dans cette Vénus maitresse de la maison III en fin de Gémeaux, opposée à la Lune et conjointe à Jupiter, et par son Soleil lui même en maison III (maison de la fratrie). Mercure, maitre de la VIII, sur le FC nous montre ce frère, dont la mort l'a profondément meurtri et choqué (K a alors 30 ans, Saturne termine son 1er cycle), qui, l'accompagnant dans ses voyages, le relie à ses racines, et qui semble l'attendre comme une sentinelle à la fin de sa vie.

 

Un autre point attire l'attention (et ce sera mon point final), c'est la planète Mars conjointe exactement au Soleil Noir à 11° du Cancer. J'ai déjà parlé du Soleil Noir dans le thème de l'attentat de Charlie Hebdo : il confronterait les individus marqués par lui aux évènements mondiaux et à l'évolution de la Terre (l'Ascendant d'Einstein par exemple, est conjoint exactement au Soleil Noir). Ce serait un lieu de purification, de sacrifice, de renoncement, un anti-Soleil psychique. Un tel facteur anti-solaire tendrait donc à amenuiser la vitalité et l'on sait que  Krishnamurti était de santé fragile, il dit lui même que si les théosophes ne l'avaient pas recueilli à l'adolescence il n'aurait pas survécu. 

Le Soleil Noir représenterait également un pôle d'hypersensibilité, l'éternité de l'éphémère, le centre de la Poésie (K en écrivait et sa façon de s'exprimer était poétique).

J'ai lu sur un site (que l'auteur n'a pas signé) que "le but du Soleil noir est de rechercher ce qu'il n'est pas" et en même temps c'est "l'extrême désir d'Etre", je trouve que cela colle très bien à cette conjonction Mars-Soleil noir de Krishnamurti.

 

La maison V, très habitée (par Vénus Gémeaux - Jupiter - Mars - Soleil noir en Cancer, Mercure en étant le maitre), témoigne de l'incroyable et infatigable créativité de cet homme, de son esprit vif, toujours en alerte, à la fois aiguisé, ample et réceptif. Cette phrase de lui résume cela très bien : "La compréhension vient d’instant en instant, lorsque l’esprit est frais, souple, vif, passif.".

Et enfin pour finir cette analyse (qui pourrait faire l'objet d'un livre entier) je le citerai encore : "Dieu, la vérité – le nom n’a pas d’importance – est quelque chose qui entre en existence d’instant en instant, et qui n’a lieu que dans un état de liberté et de spontanéité, et non lorsque l’esprit est discipliné à l’imitation d’un modèle. Dieu n’est pas du monde de la pensée ...Il ne vient pas à travers des projections de nous-mêmes ...Il ne vient qu’avec la vertu, laquelle est liberté".

Cet homme magnifique est le premier Maître (ne lui en déplaise car il s'est toujours défendu d'être un Maître) qui m'a frappée au coeur et ouvert les yeux sur ce que pouvait être une vraie spiritualité. Je lui en suis infiniment reconnaissante.

 

 

Complément : Fait troublant les théosophes avaient nommé Krishnamurti, au début de son instruction, "Alcyone" pour le protéger. Or Alcyone, qui est l'étoile la plus brillante des Pléiades (c'est le soleil directeur d'un système de huit soleils dont le nôtre fait partie) se trouvait à la fin du signe du Taureau à la naissance de K, soit conjointe exactement à son Fond du Ciel (ses racines stellaires ?), à Mercure et proche du Soleil. D'après Christiane Beerlandt (auteur du livre la symbolique d'Alcyone) la lumière d'Alcyone incite l'être humain à éliminer toute fausse apparence et à entrer en communication avec son vrai noyau, son véritable moi...

 

Les citations de cet article sont extraites de manuscrits rédigés par Krishnamurti ou retranscrites de conversations avec lui, entre 1967 et 1969, de son livre "La première et dernière Liberté", de son "Dernier Journal, Vendredi 26 février 1983". Certains détails de sa biographie et la photo sont tirés du site de l'Association culturelle Krishnamurti et de wikipedia.

 

 Le 12/05/2015

 

 

N'hésitez pas à mettre vos commentaires ou à poser les questions qui vous viennent à l'esprit suite à la lecture de cet article.

J'y répondrai avec plaisir !

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 03/12/2015

×