Créer un site internet

Confinement Covid-19 suite et fin ?

Transits planétaires et coronavirus

 

 

Gettyimages 1208742706 2048x2048Comme exprimé dans le précédent article, pour tenter d’y voir plus clair sur les suites de cette épidémie au coronavirus et du confinement de la majorité de la population instauré le 17 mars dernier, nous allons analyser les transits planétaires significatifs des semaines à venir.

 

En ce 25 mars, 5ème jour du printemps, le Soleil, entré dans le signe du Bélier le 20 mars, arrive à la conjonction partile de Chiron et Lune Noire et au carré de l’axe des Nœuds lunaires (thème du 25/03 à l’extérieur), il est en outre en opposition exacte au Soleil de notre Vème République (à 5° Balance). Il est clair qu’avec ces aspects sévères la prise de conscience de l’évidence de la crise sanitaire, de l’urgence de la situation et de la contagiosité du virus, si elle n’était pas encore intégrée pour certains, va s’emparer de l’esprit de tout un chacun.

L’implication, dans cette figure de grand carré, du Soleil, maitre d’Uranus en Lion, symbolisant le sommet de l’Etat (thème de la Vème République) rend compte du durcissement des mesures, et d’une annonce imminente du prolongement du confinement (le conseil scientifique devenu un gouvernement bis s’étant prononcé pour 4 semaines supplémentaires ce qui nous amènerait au 28 avril).

 

Transit du 25 mars 2020 5 rep

 

Saturne, très important dans cette crise car il gouverne l’ensemble des planètes en Capricorne directement impliquées dans cette pandémie (Jupiter, Mars, Pluton) et qu’il maitrise les maisons VIII, IX et X de la France (imprimant sa marque rigoureuse et sans concessions sur les domaines des crises (y compris financières), de la mort et de la régénération, des relations avec l’étranger et du gouvernement), Saturne donc, est sorti du Capricorne pour entrer en Verseau (signe qu’il gouverne également) le 22 mars.

Dans le thème du confinement Saturne Verseau reste dans la maison VIII, pas de quoi se réjouir trop vite de ce changement d’élément (terre à air) et d’énergie, même si Saturne est poussé à sortir de sa propension à l’immobilisme et au conservatisme.

 

Confinement 1

 

Par contre dans le thème de la France Saturne change de maison, passant de la VIII, maison mortifère, à la IX, secteur prédisposant à l’intérêt pour l’étranger, l’inconnu et à l’ouverture du champ de conscience vers la philosophie, la spiritualité. Concrètement ce changement de maison et de signe devrait se faire sentir par une accélération des mesures prises par l’exécutif pour sortir de la crise, une meilleure prise en compte de la réalité et de l’urgence de la situation, une ouverture à tester des solutions innovantes et à s’inspirer de modèles étrangers.

Saturne Verseau n’en reste pas moins en quadrature à son maitre Uranus (voir thème de transit) témoignant toujours des résistances au changement, des crispations doctrinales de nos dirigeants et du contexte tensionnel entourant leurs prises de décisions.

Plus largement ce carré, vécu au niveau mondial, nous prépare à un bouleversement, à un effondrement de nos anciens repères, de nos structures périmées, et en France, vraisemblablement, de nos institutions et de notre système politique.

 

Saturne entame sa rétrogradation à partir du 11 mai (à 1°57 Verseau), serait-ce le signe de la fin du confinement, ce qui sous-entendrait que notre pays ait pris le parti de prolonger encore de deux semaines l’assignation à résidence (si on compte à partir du 28 avril) et à plutôt suivre le modèle chinois de deux mois de confinement ?

La rétrogradation représente un recul de la planète, son mouvement apparent vu de la Terre s’inverse, elle semble revenir en arrière : Saturne qui  symbolise à la fois le gouvernement (il est maitre, je le rappelle, de la maison X du thème de la France) et cette mesure de confinement (il gouverne le maitre de l’Ascendant du thème de confinement, la Lune en Capricorne, ainsi que le cortège des planètes dans ce signe) pourrait-il donc par décret (Saturne = les lois) annoncer le retour à « la normale », à la vie d’avant le confinement ce 11 mai prochain ?

Ce n’est bien sûr qu’une hypothèse car la rétrogradation de Saturne pourrait tout aussi bien amener à une poursuite de cette période de quarantaine…En effet symboliquement les rétrogradations sont considérées comme des périodes de transition, d’intériorisation, de délais, ce qui renforce encore la tendance intériorisante et limitante de Saturne…cela ne semble donc guère être en adéquation avec une sortie «joyeuse» d’une période d’enfermement, sauf si l'étendue des dégâts humains, psychologiques, sociaux et économiques causés par le coronavirus et l'arrêt de l'activité productive ne vient plomber le sentiment de la liberté retrouvée. Ou, plus positivement, sauf si le temps de confinement a été mis à profit pour qu’un véritable travail d’approfondissement et de réorientation de l’utilisation de l’énergie saturnienne vers plus de responsabilité, de respect, de maturité, de patience, de sagesse ait été initié durant la quarantaine et se poursuive pendant sa période de rétrogradation...On peut rêver...

 

Saturne retourne dans le signe du Capricorne le 2 juillet pour n’en sortir définitivement que le 17 décembre 2020, tandis que Jupiter, lui, quittera le Capricorne (où il est en chute) pour entrer dans le Verseau trois jours plus tard (le 20 décembre, voir thème de transit ci-dessous), il sera alors en conjonction partile à Saturne et sur la cuspide de la maison IX de la France.

 

Transit 20 dec 2020

 

Doit-on y voir enfin le signe d’une sortie définitive de cette épidémie ?

C’est en tout cas crédible pour ce qui concerne la maladie en soi (le virus ne semblant pas aimer les fortes chaleurs de l’été) mais il me semble que les conséquences économiques et traumatiques de cette crise du covid-19 vont continuer à se faire drastiquement sentir en 2021* si l’on se réfère au carré en T que forment les duos Saturne-Jupiter (à l’apex) et Uranus-Lune noire (thème de transits du 20/12) avec la conjonction Jupiter-Neptune du thème de la France. Ce T-carré, actif dès avril 2020 le restera pendant de nombreux mois, Jupiter s’en échappant cependant début février 2021, puis son étau se desserrera vers la mi-mars 2021 alors que Saturne continuera sa marche en avant.

Jupiter s’approchera au même moment du Milieu du Ciel et formera un sextile à Saturne et un double trigone à l'Ascendant et au Nœud Nord du thème de notre pays : un climat de détente et de renouveau de la confiance devrait être enfin perceptible au printemps 2021.

 

On entend beaucoup dire qu’il y aura un avant et un après cette pandémie…certainement, mais nous aurons chacun, en sa conscience intime, à y donner de soi pour que le monde d’après ne soit pas un copié-collé du monde d’avant mais ressemble à celui qui nous donne envie de nous lever, de participer, de nous réaliser, d'être pleinement vivants.

 

Le 25/03/2020

 

 

PS : Dans 5 jours (le 31 mars) la planète Mars sort du Capricorne, son signe d’exaltation, pour entrer en Verseau et y rejoindre son maitre Saturne à 0° sur la cuspide de la maison IX de la Vème République.

En même temps Jupiter se trouvera en conjonction partile à Pluton à 24° du Capricorne. La conjonction Mars-Saturne en Verseau sera alors en quadrature d’Uranus tandis que ​le carré Mars-Uranus sera exact le 7 avril : doit-on s’attendre, autour de ces deux dates (31 mars-7 avril), à une flambée de l’épidémie (Jupiter-Pluton : amplification du nombre de décès), au fameux pic attendu, accompagné d’une colère, d’une révolte de la population contre certaines actions ou non-actions du gouvernement (Mars étant maitre de la Lune Bélier de la France (le peuple) et Uranus maitre de sa maison X (les dirigeants)) ?

N'oublions cependant pas que le duo Jupiter-Pluton symbolise aussi notre puissance de régénération, nos ressources personnelles de résilience ainsi que les aides collectives et les protections cosmiques qui nous serons accordées en ces temps d'épreuve.

 

 

Dernière minute : le premier ministre a annoncé hier (27 mars) la prolongation du confinement de deux semaines, soit jusqu'au 15 avril. Cependant personne n'est dupe qu'il s'agit pour le gouvernement de ne pas affoler les plus fragiles et que ce prolongement sera renouvelé autant de fois que la situation sanitaire le nécessitera.

 

* PS du 12 avril 2020 : La grave crise économique et l'effondrement de nos structures étatiques que je prévoyais en 2020-21 comme conséquences du mouvement des gilets jaunes s'éclairent aujourd'hui de façon toute particulière à la lumière de cette crise sanitaire inédite liée à la pandémie du covid-19 et à la façon de la traiter.

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 12/04/2020