Créer un site internet

Quelques réflexions sur l’Astrologie Héliocentrique

 

L’Astrologie géocentrique, celle que nous pratiquons habituellement, du moins pour la grande majorité des astrologues, place la Terre au centre du zodiaque. En effet la Terre est notre référentiel puisqu’elle nous porte et que depuis sa surface nous Terre soleilpercevons le trajet journalier du Soleil, les changements de forme de notre satellite Lune et le scintillement des étoiles de nos lointaines constellations. Notre vision est cependant subjective et faussée par notre position fixe sur la Terre alors qu’en réalité notre globe terrestre tourne autour du Soleil, comme le font toutes les autres planètes de notre système solaire et comme nous l’ont révélé depuis plus de cinq siècles les grands astronomes Copernic et Kepler.

 

 

L’Astrologie héliocentrique se propose de changer de référentiel, c’est-à-dire de placer notre étoile, le Soleil, au centre du thème (en conservant le zodiaque tropical afin de pouvoir continuer à faire le lien entre le thème géocentrique et le thème héliocentrique).

 

Le Soleil est le centre rayonnant de notre système solaire, de lui nous recevons lumière, chaleur et vie. Sur le plan physique il symbolise notre cœur et sur le plan spirituel la Conscience, le Soi, l’Amour qui rayonne, attire, aimante, unit et soude le vivant, depuis nos atomes et nos cellules jusqu’aux planètes et aux galaxies des confins de l’univers.

 

Ce sont les grands « maîtres » spirituels qui parlent le mieux du Soleil (et par extension de l’héliocentrisme).  Ainsi Omraam Mikhaël Aïvanhov (méditations au lever du soleil) : « Aucune présence au monde ne peut comme le Soleil introduire en vous l’ordre et l’harmonie, vous donner la lumière, l’amour, la paix, la joie. C’est la source qui jaillit, qui vibre, qui coule...Lorsque vous parviendrez à vous plonger dans ce flot de lumière, vous ne voudrez plus vous en arracher ». Ou Teilhard de Chardin : « Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels (hélio) vivant une expérience humaine (géo) ».

 

Selon l’astrologue Pierre Cornuez le point de vue géocentrique est une perception subjective du monde engendrée par l’illusion de notre personnalité, alors que la vision héliocentrique est une réalité objective (la Terre tourne autour du Soleil et pas l’inverse) inaccessible à nos sens mais décrivant « l’intention » du système solaire auquel nous appartenons.

 

D’après Jean Billon (stage août 1991), dans l’héliocentrisme tout se centre, la cohérence intérieure s’installe, les planètes prennent leur véritable valeur par rapport au Soi. Avec le thème héliocentrique le sujet a une compréhension de fond, le rayonnement intérieur lui permet de comprendre sa mission.

 

Dans son beau livre Philippe Arlin nous dit que le thème héliocentrique n’est pas une technique de plus dont le mental doit s’emparer. L’illusion du mouvement du Soleil est grande (géocentrisme), elle correspond à l’ensemble de nos perceptions déformées. Mais au niveau de la Conscience (héliocentrisme) le voile protecteur de la Lune s’est effacé pour laisser place à la pure expression lumineuse du Soleil au cœur des planètes…Les planètes vibrent et dansent autour du Soleil la merveilleuse valse de la reconnaissance du « je suis cela » (le Soi).

 

Terre

 

Selon l’astrologue et docteur en physique nucléaire Robert Gouiran la position héliocentrique déplace la signification géocentrique en l’attirant vers elle car elle indique, par son lieu, la pulsation secrète et la nature de l’être intérieur profond. Elle montre l’animation secrète et le pouvoir qui nous sont donnés alors que la position géocentrique indique ce que nous faisons de cette animation et la façon dont nous utilisons ce pouvoir…Somme toute l’effet de l’héliocentrisme est assez indépendant des circonstances et forme une constante interne, comme une structure indéformable.

 

Au XVIIIe siècle, l’astrologue Henri de Boulainvilliers écrivait : « La position héliocentrique indique ce qu’il y a de plus secret dans le cœur de l’homme ».

 

 

Attention l’Astrologie héliocentrique n’enlève rien à la validité incontournable de l'astrologie géocentrique classique, ce sont deux visions complémentaires.

Il existe en effet une complémentarité axiale entre ces deux astrologies : la position du Soleil en signe dans le thème natal classique (thème géocentrique) devient, dans le thème héliocentrique, la position de la Terre dans le signe opposé. Ainsi si votre Soleil (thème géo) est à 7° du signe du Sagittaire, en coordonnées héliocentriques la Terre (accompagnée de la Lune) sera à 7° des Gémeaux.

 

Rotterre

 

Robert Gouiran affirme qu’il n’y a pas de contradiction en astrologie, mais seulement de l’ignorance ; les deux systèmes, le géocentrique et l’héliocentrique, se combinent et s’associent. Les positions héliocentriques ne sont ni plus scientifiques ni plus vraies que les géocentriques habituelles, simplement elles apportent des informations à caractère plus universel ou plus profond, puisque dégagé des contingences terrestres, donc plus « hors du temps historique », ce qu’on appellera « le secret du cœur ».

Selon lui l’astrologie héliocentrique vient dignifier l’astrologie géocentrique qu’elle permet de mieux comprendre. Pour Jean Billon le thème héliocentrique maitrise le thème géocentrique.

 

Les qualités du Diamant de la conscience, nous dit Philippe Arlin, peuvent être perçues au travers des coordonnées héliocentriques comme autant de qualités pures, indépendantes, autonomes, elles sont des joyaux dont l’éclat ne permet pas aux yeux du corps de les contempler et dont seul l’œil de la conscience peut jouir. Ces qualités peuvent être cependant lues au travers des coordonnées géocentriques : elles parlent alors du potentiel de conscience mais à un niveau incarné et perceptible.

 

Pierre Cornuez nous livre une analyse intéressante : le signe où se trouve la Terre (hélio) décrit la nature du pouvoir solaire que nous portons en nous, et qui serait en rapport avec notre libre arbitre, avec notre capacité à choisir entre « le bien et le mal », tandis que le signe solaire (géo) décrit notre besoin d’exister, de briller, d’être reconnu, de mettre en valeur notre personnalité. Les valeurs du signe terrestre hélio peuvent demeurer passives, inemployées tant que l’individu est identifié à sa personnalité, aveuglé par le besoin solaire de paraitre.

 

Résumons les complémentarités entre ces deux systèmes (stage Jean Billon) :

 

Géocentrisme

Héliocentrisme

Positions planétaires vues de la Terre

Moi-Terre

Existence

Subjectif

Humain

Décentrage

Externe

Illusion

Karmique

Positions planétaires vues du Soleil

Soi-Soleil

Conscience-Essence

Objectif

Divin

Centrage

Interne

Vérité

Dharmique

 

Il faut savoir que dans le thème héliocentrique la Terre devient une planète comme les autres et peut donc être en aspect avec toutes les autres planètes. A ce niveau il n’y a plus de mouvements rétrogrades, ni de Lunes Noires, ni de Nœuds lunaires (qui appartiennent au système Terre-Lune).

En outre, alors que dans le thème géocentrique Mercure ne s’éloigne jamais plus de 28° et Vénus de 48° du Soleil, dans le thème héliocentrique ces deux planètes retrouvent une forme de liberté et peuvent donc faire tous les aspects possibles entre elles et avec la Terre.

 

D’après l’astrologue Jean Billon plus les positions planétaires entre le thème géocentrique et le thème héliocentrique sont semblables (concernant les planètes individuelles), plus le sujet est objectif et « vrai ». Plus il y a des distorsions, plus il y a de possibilité de maya, d’illusion sur Terre.

 

Si le thème géocentrique est plutôt tensionnel et le thème héliocentrique plutôt harmonique il est difficile pour le natif de vivre sur terre, cela lui demande beaucoup d’efforts. Les aspects héliocentriques pourront s’incarner sur terre et fonctionner matériellement dans les maisons terrestres si la volonté du moi a lâché prise et que c’est la volonté du Soi qui agit.

Si à l’inverse le thème géocentrique est plutôt harmonique et le thème héliocentrique plutôt dissonant, alors le sujet sera sympathique, cool, et aura tendance à vivre sa vie sans trop de problèmes, sans se remettre en question. Par contre à partir d’un certain éveil il va vivre une tension intérieure, il s’agira pour lui de se mettre debout intérieurement, d’évoluer (l’évolution est liée à la tension, si pas de tension, pas d’évolution).

 

Quand Mercure géocentrique transite une fois par an Mercure héliocentrique, une alchimie se produit, à valeur de centrage du Mercure géocentrique. Lors d’un transit héliocentrique sur une position géocentrique quelque chose d’essentiel se passe, une illumination par le Soi de la qualité planétaire géocentrique.

 

Il est intéressant de noter que les transits du Soleil par exemple sur les planètes collectives se passe à la fois sur la position géocentrique qu’héliocentrique puisqu’elles bougent peu (de 1° à moins de 3° pour Saturne et les planètes transaturniennes).

 

 

Les maisons héliocentriques :

Pierre Cornuez estime qu’en héliocentrisme il n’y a plus de système de domification, tandis que Jean Billon, lui, envisage un système de maisons héliocentriques dont l’Ascendant est le degré du Soleil. L’axe Terre/Soleil se déplaçant régulièrement, le découpage de ces maisons héliocentriques est donc égal.

Dans le thème individuel classique (géocentrique), la maison que le Soleil gouverne serait un lieu de méditation héliocentrique (plus que le signe solaire). On peut aussi porter une attention particulière à un point héliocentrique tombant dans la maison IX géocentrique car ce point dévoile la vocation du sujet.

 

 

Nœuds Lunaires et Nœuds planétaires :

La question des Nœuds Lunaires et des Nœuds des planètes prend un relief particulier dans l’étude des relations entre les thèmes géocentrique et héliocentrique.

Rappel : Les Nœuds Lunaires sont les points d'intersection de l'orbite lunaire avec le plan de l'écliptique (chemin apparent du Soleil vu de la Terre). Les Nœuds planétaires, eux, sont les points de croisement de l’orbite terrestre avec l’orbite des planètes (autour du Soleil). En héliocentrisme ces points se déplacent très lentement (de l’ordre de 1,2° en moyenne tous les 100 ans).

 

Voici la position des Nœuds Nords planétaires héliocentriques en l’an 2000 :

 

Mercure 18°20 Taureau

Vénus 16°41 Gémeaux

Mars 19°33 Taureau

Jupiter 10°27 Cancer

Saturne 23°39 Cancer

Uranus 14°00 Gémeaux

Neptune 11°47 Lion

Pluton 20°19 Cancer

 

Dans le thème géocentrique le Nœud lunaire Sud, de façon très résumée, représente le karma et le Noeud Nord le dharma. En héliocentrisme l'analogie est la même avec les Noeuds planétaires. Ces points problématiques, prennent leur véritable éclairage en les superposant aux thèmes géocentrique et héliocentrique.

 

As above so belowDe façon très poétique Philippe Arlin nous livre sa vision des Nœuds lunaires : comme un arbre d’année en année traverse les saisons, tu traverses ainsi le chemin de tes vies multiples… Cet arbre majestueux ou chétif est celui de tes incarnations de vie en vie. Il étend ses racines au Nœud Sud et déploie ses branches chargées des fruits de son mûrissement au Nœud Nord.

 

D’après J. Billon le Nœud lunaire Sud est relié au système Terre-Lune, le Nœud lunaire Nord est relié au Soleil. Ainsi dans le thème héliocentrique le système Terre-Lune vu du Soleil renferme la mémoire karmique du sujet, la Lune représentant le Soleil du passé.

 

La lecture des positions des Nœuds Nords (NN) planétaires héliocentriques (tableau)  pointe plusieurs conjonctions intéressantes : la conjonction des NN de Vénus et Uranus au milieu du signe des Gémeaux nous montre la voie vers l’ouverture du cœur par-delà ou grâce à la multitude des rencontres et des expériences mentales, tandis que celle des NN de Mercure et Mars en Taureau nous attèle à notre tâche concrète, à notre mission, celle de mettre nos idées en pratique.

Quant à la conjonction des NN de Saturne et Pluton en Cancer elle symbolise le verdict de la Justice supérieure, elle nous renvoie à la crise majeure actuelle (conjonction Saturne-Pluton en Capricorne commencée au début de l’année 2019 (3° d’orbe) en pleine crise des gilets jaunes puis exacte le 12 janvier 2020, un mois avant la déclaration du premier mort des suites du covid-19 en France), qui nous met en demeure d’éradiquer en nous les vieux schémas, les comportements obsolètes, la chaine des mémoires de plomb et de nous transformer radicalement, de retrouver notre noyau originel sous peine mort de notre civilisation, voire de notre humanité.

 

Les puissances célestes semblent ne pas vouloir nous abandonner dans cette épreuve si l’on en croit le semi-sextile formé par les NN de Jupiter (conjoint au Soleil Noir actuellement à 13° du Cancer) et de Neptune nous incitant à nous ouvrir à la Foi véritable, à la prière, au partage, à la compassion. Le sextile du NN Pluton Cancer avec les NN Mercure-Mars Taureau nous pousse à l’action juste, courageuse, résolue et radicale, celle qui élimine le superflu, tandis que, nous l’avons déjà évoqué, la conjonction des NN de Vénus et d’Uranus nous prépare à découvrir et à faire vibrer en nous la fréquence de l’Amour pour nos Frères humains.

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

838 christopheLe chanteur Christophe est mort il y a 4 jours (dans la nuit du 16 au 17 avril) dans un hôpital de Brest des suites d'un emphysème pulmonaire (il aurait été testé positif au coronavirus sans que sa famille ne l’ait confirmé). Nous sommes beaucoup à être encore sous le coup de l’émotion aussi j’ai eu envie de me pencher, au-delà de son thème natal et des transits planétaires du jour de son décès, sur son thème héliocentrique afin de peut être percer, ne serait-ce qu’un peu, le mystère de cet homme pudique et secret dont les mots bleus ont si bien su toucher notre âme.

 

Sa vocation d’artiste se révèle dans son thème natal (thème géo intérieur) par l’Ascendant Balance (l’esthète, le dandy chic, l’artiste né) encadré par Mercure Balance en I, maitre de Vénus Vierge (Mercure et Vénus sont en réception mutuelle soulignant sa grande sensibilité et sa discrétion toute virginienne) et par le Soleil Balance, maitre de la maison X (Lion intercepté en X, maison de la réalisation professionnelle) en XII (l’artiste secret, caché derrière ses lunettes sombres, nyctalope vivant volontiers reclus). Cette maison XII chargée (elle est habitée par le Soleil, Jupiter, Neptune, Chiron), gouvernée par Vénus, maitresse également de l’Ascendant et de la maison VIII natale (maison significatrice de la mort) témoigne de la maladie chronique qui l’a emporté (sans doute enflammée par coronavirus).

Le jour de sa mort Vénus transite sa maison VIII à l’opposition de sa Part de mort située à 8° du Sagittaire.

 

Christophe tn helio nn

 

Chez un chanteur Vénus fait référence à la voix. En Vierge chez Christophe elle n’est certainement pas celle d’un « chanteur à voix », elle se fait au contraire discrète, feutrée et son maître Mercure en Balance conjoint à l’Ascendant lui donne sa tonalité androgyne. Son ami, le journaliste Pierre Lescure, assure que cet emphysème, contribuant à diminuer sa capacité thoracique, lui avait donné cette voix unique si identifiable (Vénus maitresse de la maison XII des maladies chroniques).

 

Vénus est en maison XI tandis que les deux gouverneurs de la maison V, Jupiter et Neptune, sont en Balance et en XII : sa créativité musicale est manifeste (l’axe V-XI est celui de la créativité), et se trame de nuit dans l’antre secrète de son studio (maison XII).

 

Vénus héliocentrique (dans la figure, thème hélio extérieur) est conjointe à Pluton (hélio et géo) en Lion : la voie (et la voix) du cœur est placée sous la férule du dieu des enfers, du maitre des transmutations douloureuses et imprime à sa voix son timbre écorché si particulier (que Christophe qualifie de « Voix sans issue » dans son single de 1984) et à sa carrière des éclipses et des métamorphoses (Pluton au Milieu du Ciel). Cette lumineuse (Lion) et pourtant torturée (Pluton) Vénus héliocentrique forme un novile (40°) à sa Vénus natale Vierge malmenant quelque peu les sentiments pudiques du chanteur, le poussant dans ses retranchements et l’obligeant à se réinventer après des traversées du désert (sens du novile).

 

Christophe jeuneL’article du Monde paru le 17 avril dernier illustre parfaitement cet aspect, cet impact de l’héliocentrique sur le géocentrique : « Christophe aura survécu à deux éclipses pour se réinventer en marginal dont la cote n’a cessé de croître à mesure que s’éloignaient les succès commerciaux. Le chanteur de bluettes se métamorphosa en explorateur sonore, oiseau de nuit haut perché… ». Le journaliste ajoute que ses admirateurs fidèles, dont faisait partie le chanteur Alain Bashung, encensent un génie incompris… ces derniers mots qui pour certains paraitront outranciers, adhèrent pourtant à la conjonction Vénus-Pluton hélio (l’incompris, l’amoureux calciné, implacablement seul) superposée au Nœud Nord de Neptune (11° Lion) : avec cette conjonction étroite, son art, sa musique apparaissent divinement inspirés !

 

Christophe s’est confié sur France culture : « Ma mémoire sonore attrape des sons et ces sons véhiculent des images, apportent un feeling, une magie…C'est l’album qui vient à moi, ce n'est pas moi qui y vais. J'attends d'être traversé par quelque chose, qui vient d'ailleurs (Vénus hélio conjointe NN Neptune), je ne sais pas d'où mais je sais que le cycle existe… ». Par ailleurs le chanteur a choisi « Christophe » comme nom de scène en hommage à la médaille de Saint Christophe qu'il avait reçu de sa mère, ne peut-on voir le sceau de Neptune dans ce besoin de protection céleste ?

 

Les Vestiges du chaos (Vénus-Pluton hélio), quinzième et dernier album studio de Christophe sorti le 8 avril 2016 (disque d’or le 5 août 2016) est, comme le dit l’article du Monde, « une synthèse de sa sinueuse trajectoire et de ses obsessions, entre nocturnes à la chandelle et embardées électro-rock ». 

 

Vénus-Pluton hélio forment également un sextile à Uranus hélio et au Nœud Nord de Vénus-Uranus en Gémeaux témoignant de sa soif permanente d’invention et le poussant vers l’exploration de sons nouveaux porteurs de très hautes vibrations. Si l’on en croit l’autre sextile que Vénus-Pluton hélio forment au trio Neptune-Jupiter-Chiron en Balance (géo et hélio) en XII, l’amour tel un phénix est le moteur de sa créativité et sa musique et sa voix sont potentiellement porteuses d’énergies de guérison des plaies de l’âme (d’où l’immense succès populaire des « mots bleus » et des « paradis perdus »).

 

Lors de son décès, Mars (transit à 11° Verseau), maitre de sa maison VI natale (les maladies inflammatoires aigues, les fièvres), s’oppose exactement à Pluton natal (11° Lion) et donc à Vénus-Pluton hélio (Vénus étant maitresse de la VIII). Uranus (présent en maison VIII natale) transite au double carré de cette opposition Mars-Pluton : la mort est rapide alors qu’il souffrait de son emphysème pulmonaire depuis longtemps (Christophe est admis à l'hôpital Cochin de Paris pour insuffisance respiratoire le 26 mars 2020, avant d'être placé en réanimation puis transféré à Brest où il y meurt le 16 avril). 

 

Mort christophe

 

En ce moment ultime la conjonction Pluton-Jupiter transite à l’opposition partile de Saturne natal, régent karmique du Nœud Sud, de la Lune natale Capricorne (qui est conjointe au NS) et gouverneur de la maison de fin de vie (la IV) : il est l’heure pour l’âme de Christophe de se détacher du connu, de dire adieu à cette incarnation.

 

Cette opposition Pluton-Jupiter/Saturne est au double carré de l’opposition partile Soleil (en transit à 27° du Bélier) - Mercure natal (27° Balance), l’ensemble formant un grand carré ou croix cosmique. Le Soleil et Mercure encadrent l’Ascendant Balance dans son thème de naissance et figurent les gardiens et la motivation de cette vie ; en accord à la naissance de Christophe ils se dissocient maintenant. Mercure et le Soleil transitent tous deux le signe martial du Bélier en ce 16 avril, Mars gouvernant je le rappelle la maison VI natale des maladies et transitant en maison IV à l’opposition de Pluton natal ne leur donne plus le choix, c’est bien la fin.

 

S’il fallait une confirmation, Mercure transite cette maison VI accompagné de Chiron (le guérisseur blessé ou la blessure inguérissable) et des Lunes noires (dans un thème de décès elles ouvrent la porte de sortie) à l’opposition de son trio natal Neptune-Jupiter-Chiron en maison XII (les grandes épreuves) tandis que la Lune noire corrigée fait face au Soleil natal.

 

L’axe des Nœuds lunaire quant à lui est revenu sur sa position natale : le cycle est clos.

Saturne maitre du NN et la Lune maitresse du NS transitent tous deux en Verseau, le premier au Fond du Ciel, la 2ème en maison IV : comme un point sur un i, ils signent la fin du chapitre.

 

Ne connaissant pas exactement l’heure du décès de Christophe, officiellement il est mort le 16 avril, dans la nuit du jeudi au vendredi, j’ai donc pris « au hasard » 23 h ce jeudi 16.

La Lune a alors dépassé d’une quinzaine d’heures la souffrance et l’angoisse contenue dans le transit de Mars à l’opposition de Pluton natal et il me plait à penser qu’elle a pu accéder à la transmutation par l’Amour proposée par Vénus-Pluton hélio, puis atteint la plénitude du double trigone au Soleil et à Uranus natals et que son âme s’est envolée protégée par l’harmonie de ce grand triangle d’air et éveillée à la conscience libératrice de cette pyramide ailée.

Le transit de Vénus en Gémeaux tout proche du NN Vénus-Uranus hélio et d’Uranus natal laisse imaginer que Christophe, dépouillé de ses « costumes de soie » humains, a rejoint sa Fraternité d’âmes.

 

 

Bibliographie :

 

Images :

 

Le 20/04/2020

 

Je répondrai avec plaisir à vos commentaires ou vos éventuelles questions.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 21/04/2020

×